Article mis en avant

Oui Bet Casino

Vous cherchez un casino en ligne, qui répondra à toutes vos attentes et qui vous offrira un maximum de sécurité dans vos transactions ! Et bien, ne chercher plus, ouibetcasino.fr va vous aider dans vos démarches !

Ce guide de casino en ligne va tenter de vous offrir le meilleur du net en matière de sécurité, de bonus ou encore de jeux. L’offre de jeux sera très importante pour les joueurs, car plus les possibilités de jeux sont nombreuses et plus, le casino en ligne aura la possibilité d’attirer une grande majorité de clients.

Sur ouibetcasino.fr, vous allez pouvoir découvrir les règles des machines à sous, des jeux de cartes comme le blackjack ou le poker ou encore de la roulette. Ce dernier jeu affiche de nombreuses variantes et il est important pour les joueurs d’en connaître les astuces et les stratégies pour augmenter leurs chances de gains.

Avec ouibetcasino.fr, les joueurs en ligne auront aussi la chance de découvrir les meilleurs bonus, ceux qui vous permettront de jouer gratuitement en ligne et de découvrir les nombreux jeux ! Ce sera un outil indispensable pour faire son choix et pour éviter les pièges du net !

Les bonus de parrainage et de fidélité des sites de paris en ligne

Tout comme il est possible de jouer gratuitement aux machines à sous des casinos en ligne, il est tout à fait possible de parier en ligne gratuitement grâce aux offres proposées par les différents sites de paris en ligne et bookmakers.

En effet, des offres de bonus pouvant allé de quelques euros à plus d’une centaine d’euros vous permettront de profiter du pari en ligne à moindre frais. Tous les sites de paris sportifs mettent en avant leur bonus de bienvenue pour attirer de nouveaux clients. Si ce genre d’offre ne manque pas d’attrait, il ne faut pas négliger deux autres types de récompenses avant de choisir votre bookmaker qui sont les promotions régulières et événementielles qui récompensent votre fidélité et les primes de parrainage qui vous sont accordées si vous recommandez un site de paris à un ami.

Pour fidéliser leurs clients déjà inscrits, beaucoup de sites de paris en ligne proposent des bonus complémentaires de manière régulière ou lors de certaines compétitions sous forme d’argent ou de paris gratuits. Il est donc possible une fois inscrit de continuer à bénéficier de bonus gratuits ou lorsque vous pariez sur certains événements ou pendant une période donnée, le site vous octroie des crédits de jeu sur votre compte joueur. Ils peuvent être obtenus via un remboursement de paris perdus.

Enfin, certains opérateurs de paris sportifs vous récompensent si vous parrainez vos amis. La prime obtenue par le filleul se substitue parfois au bonus de bienvenue classique et ce dernier est souvent plus avantageux.

Les paris les plus fous entre joueurs

Si les paris en ligne constituent la majorité des paris effectués dans le monde, certains peuvent être plus fantasques que d’autres à l’image des paris que font régulièrement les joueurs de poker professionnels en se lançant des défis ou tout simplement par ennui ou envie.

Les joueurs de poker nous ont habitués aux paris les plus démesurés et parfois, il est vrai, les plus absurdes comme celui d’Andy Beal, le milliardaire texan passionné de poker qui avait déclaré qu’il verserait un million de dollars à celui qui pourra résoudre le théorème mathématique qu’il a lui-même mis au point ou encore Doyle Brunson qui pendant plusieurs années a de nombreuses fois parié avec ses confrères qu’il pourrait perdre du poids, lui faisant perdre des milliers de dollars

De même, John Hennigan pariera avec des amis qu’il pourrait passer 6 semaines dans un lieu isolé de tout dans la ville de Des Moines dans l’Iowa. A l’époque du pari, il n’y avait rien à faire dans cette ville, et encore moins de casinos où jouer. Le pari fut pris, et Henningan n’aura tenu que 2 jours.

Cette semaine c’est Antonio Esfandiari le spécialiste des parties High Stakes qui a annoncé son intention de ne pas avoir de relations sexuelles au cours des douze prochains mois et Nick Divella qui a décidé de rester immergé dans l’eau durant six jours dans une baignoire d’un hôtel.

Surveillé par une caméra 24h/24, il ne devra pas quitter son lit en émail s’il souhaite remporter les 20 000 $ mis en jeu dans ce pari. Le défi débutera le 15 septembre 2013.

Un joueur parvient à entrer dans un casino avec des Google Glass

Le projet Glass, ou Google Glass, est un programme de recherche et développement lancé par Google sur la création d’une paire de lunettes avec une réalité augmentée.

C’est La société MiKandi qui a abouti et a conçu la première application X pour « Google Glass » appelée « Tits & Glass » qui permet de capturer, de partager et de commenter du contenu adulte avec d’autres utilisateurs.

Les casinos de Las Vegas ou d’Atlantic City ont décidé de réagir et d’anticiper les mauvaises utilisations qui pouvaient fleurir dans l’esprit des tricheurs. Ces casinos avaient décidé de les interdire et pourtant il semblerait que le personnel  ne soit pas aguerri en ce qui concerne les Google Glass. Chris Barnett, un joueur occasionnel a voulu tenter l’expérience et s’est introduit dans trois différents casinos d’Atlantic City équipé des fameuses lunettes. Alors qu’il s’attendait à se faire raccompagner vers la sortie, il a pu tranquillement se faufiler entre les tables et même jouer à différents jeux.

Si les lunettes n’ont pas encore été utilisées pour tricher, leur présence à une table de jeu conduirait à la perception que quelque chose de louche pourrait se passer et que l’ensemble du jeu pourrait ainsi être truqué et elles feraient perdre la confiance du public en l’intégrité du jeu. Les casinos veulent minimiser au maximum le risque de tricherie.

En effet, les Google Glass peuvent prendre des photos et des vidéos et c’est au tour des cinémas de les bannir pour éviter les atteintes aux droits d’auteurs. Idem dans les clubs de striptease américains et dans le monde de la pornographie.

La bagarre acharnée des huit casinos de la côte Picarde

Si station balnéaire rime avec casino terrestre, la côte Picarde tire le signal d’alarme avec pas moins de huit casinos sur une bordure de 50 kilomètres et une concurrence effrénée qui rend la tache difficile à ces établissements de jeux car force est de constater qu’aujourd’hui avec la crise les casinos font de moins en moins recette.

Le casino de Cayeux-sur-Mer dans la Baie de Somme est un indépendant, qui a fêté en 2012 son vingtième anniversaire. Il offre à ses joueurs, 50 machines à sous, une table de boule, un restaurant mais les clients continuent à se faire attendre derrière les machines à sous depuis l’interdiction du tabac depuis 2008 et le contrôle aux entrées depuis 2006 et l’ouverture de deux nouveaux casinos dans la région n’arrangera rien.

A une vingtaine de kilomètres de Cayeux-sur-Mer au Tréport, le casino JOA a tenté de faire annuler l’autorisation d’ouverture accordé par le ministère de l’Intérieur au nouveau casino de Mers-les-Bains.

A Mers on attendait l’ouverture d’un casino depuis 1987. Pour la municipalité l’enjeu était de taille récolté 10%  (300 à 400 mille euros) des recettes des 50 machines à sous de l’établissement  pour la commune, ce n’est pas négligeable.

Avec son ouverture cet été, le casino est entré dans le jeu. Il espère un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros en 2014. Dans un espace de 1 700 m2 il vise les 3 000 m2 pour l’avenir. Il propose à ses joueurs une table de black jack, une table de poker et un bowling et côté emplois ceux sont près de 30 personnes qui ont été recrutées.

MGM Resorts vise la marché Japonais

Le Japon, qui lutte depuis plusieurs décennies contre l’ouverture d’établissements de jeu dans le pays semble faire marche arrière devant la crise qui touche le pays et c’est le Parti libéral-démocrate, majoritaire au Japon, qui va proposer ce mois-ci au gouvernement une loi autorisant pour la première fois l’ouverture de casinos dans l’archipel, mais sous une stricte surveillance.

 

Pour le moment, ses seuls jeux d’argent autorisés au Japon portent sur les courses de chevaux, de hors-bords ou de cyclisme, ainsi que les loteries et bien sûr les pachinkos, sorte de flipper vertical auquel s’adonnent des millions de Japonais.

 

Si la faille semble ouverte pour l’implantation de casinos dans l’archipel Nipponne, le MGM Resorts, l’a bien compris et son PDG Mr Murren ne cache pas que le regard de ses équipes est aujourd’hui tourné vers l’international. À Macao d’abord mais surtout au Japon, où Murren confesse que le groupe se montre « très actif » depuis plusieurs mois avec l’idée d’un développement des jeux d’argent au Japon fait de plus en plus consensus. Il a l’intention de participer à ce processus et d’être l’un des premiers à postuler.

 

Pour l’heure, l’implantation de casinos reste proscrite sur le territoire nippon mais l’archipel pourrait bientôt changer son fusil d’épaule par la voix de ses élus, de plus en plus favorables à une mesure qu’ils estiment susceptible d’enrayer le déclin touristique du pays. Un revirement facilité par le changement de majorité intervenu en décembre, et surtout encouragé par des études qui évaluent à près de 50 milliards de dollars les revenus que génèrerait chaque année ce nouveau marché des jeux.

Un casino verse un million de dollars par erreur

Il y a des erreurs dont on aimerait être victime comme celle qui a été commise par un tirage au sort mettant en jeu un million de dollars qui ont été donné à un inconnu.

Ces faits se sont déroulés au Horseshoe Casino de Cincinnati qui a contacté par erreur un homonyme du gagnant et lui a annoncé qu’il venait de gagner le million de dollars promis au gagnant. Pourtant, les membres du comité de direction se sont aperçus un peu tard de l’erreur et en bon samaritain, l’établissement a décidé de prendre ses responsabilités et de verser la somme aux deux individus.

Ouvert il y a cinq mois seulement, le Horseshoe Casino de Cincinnati a décidé de mettre en place une promotion très alléchante pour accompagner son lancement et se constituer une base de joueurs importante : le $3 million Summer Giveaway.

L’opération se présente sous la forme d’un grand tirage au sort offrant à trois reprises durant l’été une somme d’un million de dollars. Tous les titulaires d’une carte Total Rewards peuvent se rendre chaque jour dans l’établissement pour valider gratuitement leur inscription. Et en dépensant 25 crédits aux tables de jeux ou aux machines à sous, ils ont même la possibilité de bénéficier d’une chance supplémentaire.

L’heureux élu, un dénommé Kevin Lewis, a d’abord été invité à venir poser avec un chèque factice devant la presse locale mais lors des ultimes vérifications d’usage avant le versement effectif de la somme, les responsables du casino ont constaté qu’un autre de leurs clients se nommait Kevin Lewis. Malheureusement, c’est ce dernier qui était le véritable gagnant de la loterie mais le Horseshoe a finalement pris la décision de verser un million de dollars aux deux hommes.

Le programme des World Championship of Online Poker 2013

Ce sera sans conteste l’un des évènements de l’année 2013, le World Championship of Online Poker se déroulera du 8 au 29 septembre2013 avec pas moins de 66 tournois qui garantiront un prize pool global de 40 millions de dollars. Le Main Event sera à lui seul doté de huit millions de dollars, soit trois de plus que l’an dernier avec plusieurs bracelets en or er diamants qui seront distribués aux vainqueurs.

Les WCOOP sont surement la plus grosse série de tournois de l’année et c’est avant tout l’un des objectifs de notre champion Elky qui disputera un maximum d’events et qui va tenter de devenir le recordman du nombre de bracelets remportés dépassant Dan Kelly qui en a quatre et seulement deux pour Elky.

À un mois jour pour jour du lancement des WCOOP, ElkY se montre particulièrement ambitieux. Il faut dire que la série événement de PokerStars.com a une fois de plus de quoi faire tourner la tête des plus gros grinders de la planète : 66 tournois aux droits d’entrée compris entre 109 $ et 10 300 $, 40 millions de dollars garantis, des bracelets en or et en diamant pour chaque vainqueur.

En plus du Main Event, plusieurs rendez-vous prestigieux feront l’objet d’une attention particulière, à l’instar des deux High Roller à 10 300 $ : l’un en Heads Up, l’autre en 8-Game. Un leaderboard ajoutera par ailleurs un peu de piment au festival. Son vainqueur sera récompensé par un package d’une valeur de 33 000 $ incluant un pack PCA ainsi qu’une entrée pour le Main Event des trois grosse séries annuelles de PokerStars.

Poker Night in America débarque à la télévision

Depuis l’arrivée du poker en ligne dans le monde, ce jeu s’est imposé en moins de 10 ans comme un véritable phénomène de société qui est croissant avec la multiplication des salles de poker, le nombre de joueurs qui s’y inscrivent et les émissions de télévision basées sur le poker qui fleurissent sur nos petits écrans comme la maison du bluff en France.

Une nouvelle émission va être lancée dans un premier temps pour le public des Etats-Unis puis sera transmise dans d’autres pays si le succès est au rendez-vous.

Poker Night in America a été créée par Todd Anderson qui est connu aux États-Unis pour avoir fondé le Heartland Poker Tour, circuit qui fait lui-même l’objet d’une diffusion massive sur les écrans de télévision, ce dernier se montre tout aussi enthousiaste à propos de ce nouveau avec l’intention de filmer les plus gros et les plus beaux événements de poker aux États-Unis, puis de les servir au téléspectateur sous un angle différent de celui auquel il est habitué. Il a pour objectif de rendre le poker fun à nouveau, ce qui passe d’abord par des personnalités divertissantes et des caméras à peu près partout. L’idée c’est de capturer la magie que nous ne voyons que trop rarement dans des programmes de ce type.

Selon les premiers éléments communiqués par l’équipe de production, l’originalité de l’émission devrait d’abord résider dans la diversité des épisodes. Poker Night in America pourra tantôt proposer du cash game entre stars, tantôt un home game entre célébrités à Hollywood, tantôt un reportage dans les coulisses d’un gros tournoi américain.

Deux hommes tentent de faire chanter un casino en ligne

Depuis de nombreuses années on dénombre de gros cas de tricherie dans le secteur des casinos mais dans la plupart des cas ceux sont les casinos terrestres qui sont concernés et peu de cas on été révélés pour un casino en ligne.

Pourtant, cette semaine c’est un cas de chantage qui concerne un célèbre casino en ligne dont les auteurs à l’origine de celui-ci viennent d’être interpellé la semaine dernière par la police anglaise à l’aéroport d’Heathrow.

Il s’agit d’un dénommé Piotr Smirnaw (31 ans) accompagné de son complice Patryk Surmacki (35 ans). Les deux hommes de nationalité polonaise sont accusés d’avoir fait chanter des sites de jeu en ligne.

Ces deux hommes seraient des hackers qui ciblent le secteur du gambling qui brasse plusieurs milliards de dollars mais qui n’aiment pas non plus être à la une des journaux dans la rubrique des faits divers.

La victime doit de préférence être une entreprise de petite taille car les géants du secteur sont généralement équipés contre de telles attaques. C’est pourquoi la bande polonaise s’en est prise à la société derrière Club World Casino, un opérateur basé à Manchester. Le principe est simplissime : si vous ne payez pas, on rend votre site indisponible. C’est ce qui est arrivé à Club World Casino pendant 36 heures.

Il y a quelques années, la même mésaventure était arrivée au site de pari Canbet.com. Après avoir refusé de verser une rançon de 10 000$, la société avait enregistré des pertes pour plus de 200 000$. Mais, comme il en sera sans doute de même avec les polonais d’Heathrow, les malfaiteurs russes s’étaient finalement retrouvés derrière les barreaux.

Alan Gold remporte le Main Event UKIPT Galway

Depuis quelques semaines que la salle de poker Full Tilt Poker a rouvert ses portes après plus de 2 ans de fermeture due au black Friday, elle vient d’organiser le UK and Ireland Poker Tour qui a été un vif succès rassemblant plusieurs centaines de joueurs parmi les meilleurs de la spcialité.

L’évènement principal du Full Tilt Poker UKIPT Galway a débuté le jeudi 08 août et s’est achevé ce lundi 12 août 2013 et a attiré un field de plus de 629 joueurs ayant pris le départ des deux Jours 1 avec la participation dés le premier jour de Viktor Blom et Gus Hansen, dont aucun n’a vu le Jour 2. L’événement garantissait un prizepool d’1.000.000€ pour un buy-in de 1.000€+100€, a offert à ses participant un overlay de 140.000€.

L’Ecossais Alan Gold a entamé la table finale du Main Event du Full Tilt Poker UKIPT Galway avec le chiplead et, en moins de quatre heures, il était le seul survivant de l’une des tables finales les plus rapides que l’UKIPT a jamais vu. Gold est avant tout un joueur de pot limit Omaha sur PokerStars, mais s’est qualifié sur Full Tilt Poker. Ceci veut dire, qu’en plus de ses 187.494€ de gains pour la première place, il remporte la promotion Last Longer de Full Tilt et pourra jouer les quatre prochaines étapes de l’UKIPT gratuitement.

Gold a été le chipleader du Jour 1 et s’est imposé avec un style si agressif qu’il a été presque impossible à ses adversaires de lutter. Gold n’a pas craint de risquer son tournoi à plusieurs reprises contre d’autres gros stacks

Le jeu en heads-up a vu Gold commencer avec 12 millions de jetons contre Febers avec 4,755 millions. Dans la lignée de leurs multiples confrontations, le duel a été bref, violent et riche en gros pots.